Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et le mobile

Une information à partager sur le câble, la fibre optique sur le site, ou sur un autre sujet ? C'est ici !

Modérateurs : QSonic, Odo, Nico!, Macpeace, David M, Frédéric Fellague, Esteban, Maxximum, BARNABE

Répondre
hammett
Messages : 1413
Enregistré le : ven. 28 févr. 2014, 16:56

Message par hammett » lun. 24 sept. 2018, 07:21

L'Arcep vient de publier son "Observatoire des marchés des communications électroniques en France 2e trimestre 2018 - résultats provisoires - ".

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)
Image

Evolutions
Sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,3%, c’est encore en baisse par rapport aux trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 649 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 82 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 20,830 millions, soit un recul de 1 080 million sur un an et une baisse de 291 000 sur le trimestre.

Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 7,855 millions, soit une hausse de 1,728 million (dont 1,307 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 373 000 (dont 325 000 pour le Ftth) sur le trimestre. C’est en légère diminution sur ce trimestre et même en augmentation moins marquée sur le ftth par rapport aux trimestres précédents.

Pour l’ARCEP : "Tandis que le recul annuel du nombre d’abonnements à haut débit (20,8 millions) dépasse pour la première fois le million (-1,1 million en un an au deuxième trimestre 2018 contre 535 000 un an auparavant), la croissance du nombre d’accès à très haut débit continue de progresser : 1,7 million d’accès supplémentaires au cours de l’année, contre +1,3 million au deuxième trimestre 2017, portant ainsi le nombre d’abonnements actifs à 7,9 millions fin juin 2018. La croissance trimestrielle du très haut débit provient majoritairement (à près de 90% ce trimestre) de l’augmentation du nombre d’accès en fibre optique de bout en bout. Ainsi, plus de 3,9 millions de locaux bénéficient désormais d’un abonnement en fibre optique jusqu’au logement, en croissance de 325 000 en un trimestre et de 1,3 million en un an, à comparer à + 900 000 l’année précédente.
Au total, le nombre d’abonnements à très haut débit représente, au deuxième trimestre 2018, 42% du nombre total de locaux éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an. En outre, fin juin 2018, 27% des abonnements internet actifs sont à très haut débit (+6 points en un an).
".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI
Image

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnements haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin juin 2018 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin juin.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,572 millions de clients et a recruté 317 000 nouveaux clients entre le T2 2018 et le T2 2017, soit une augmentation de 2,5% de sa base clientèle.
- @hammett_92

Gascogne
Messages : 262
Enregistré le : sam. 01 janv. 2011, 22:42

Message par Gascogne » lun. 24 sept. 2018, 09:31

Bonjour à vous,
Ces données statistiques issues de l'ARCEP sont toujours intéressantes ; par contre, j'ai du mal à savoir ce que cachent exactement les catégories T1, T2, T3, T4 (qui portent sur les débits maxi disponibles je suppose ?).
Cela a dû être évoqué très haut dans ce fil régulièrement mis à jour mais je n'ai pas trouvé, ni sur le site de l'ARCEP d'information détaillée à ce sujet...
NC 100 Méga - CastleNetCBV 734EW
Ex FTC ex Modulonet
Désormais fibré Orange

Donk
Messages : 196
Enregistré le : lun. 17 mars 2014, 17:02
Localisation : Estvidéo Mulhouse Alsace

Message par Donk » lun. 24 sept. 2018, 09:55

T1, T2, T3, T4 veut dire Trimestre1, Trimestre2, Trimestre3, Trimestre4

Gascogne
Messages : 262
Enregistré le : sam. 01 janv. 2011, 22:42

Message par Gascogne » lun. 24 sept. 2018, 12:22

Merci ! Fallait pas chercher compliqué...
NC 100 Méga - CastleNetCBV 734EW
Ex FTC ex Modulonet
Désormais fibré Orange

hammett
Messages : 1413
Enregistré le : ven. 28 févr. 2014, 16:56

Message par hammett » mar. 25 sept. 2018, 07:10

Merci Donk :)
- @hammett_92

hammett
Messages : 1413
Enregistré le : ven. 28 févr. 2014, 16:56

Message par hammett » mar. 25 sept. 2018, 07:12

Brèves du sport business et de la TV payante – n°282

RMC Sport
Alain Weill le président d’Altice Europe a donne une interview au quotidien l’Equipe (édition papier du 15/09). Il fait le point sur RMC Sport. Il mise beaucoup sur son offre OTT.

Nombre abonnés : "Déjà des centaines de milliers d’abonnés à RMC Sport (…) La rentabilité : dans 3 ou 4 ans (…) Comme Altice est un groupe coté, nous serons sans doute amenés au moment de la publication des résultats, tous les trimestres, à donner les informations nécessaires. Des août nous avons battu les chiffres de recrutement des deux années précédentes cumulées.".

Mi-Février quelques chiffres étaient sortis dans le JDD et l'offre OTT de SFR sport ne comptait qu'une petite trentaine de milliers d'abonnés et pour Les Echos, c'était plutôt de l'ordre de 15 000 clients (sans compter l'offre OTT SFR Sport couplée avec BeIN sports, lancée en février). La première journée de la Ligue des Champions auraient générée environ 200 000 abonnements.

Avant de lancer son appel d’offre sur la Ligue 1, la LFP avait fait évaluée le poids de la Ligue 1 par un cabinet de conseil, le Boston Consulting Group (BCG) l’Equipe (05/04). L’étude avait estimé qu’avec la Ligue des Champions SFR pourrait gagner 700 000 clients.

Accord de distribution : "J’espère qu’on aboutira à un accord avec certains dans les semaines qui viennent.". Depuis, Canal+ et SFR ont annoncé la signature d’un accord afin que le bouquet de chaine de SFR soit distribué par les clients satellite de Canal+, ce qui concerne environ 2 millions de clients. Canal+ aurait déboursé entre 100 et 120 millions d’euros.

Premier League : "Ce serait assez logique qu’on continue. Mais si nous ne les conservions pas, cela ne remettrait pas en cause notre stratégie. Nous irions acquérir d’autres droits pour les remplacer."

Médiapro : "Nous avons rencontré Mediapro et avons entamé des discussions (…) il est clair que Mediapro sera un partenaire du groupe (…) Mediapro est aussi sérieux que tous les autres acteurs qui existent en France.»

De futurs droits : "Dans quelques semaines nous examinerons les premières tendances. Mais en parralèle nous regardons tous les droits qui se présentent. Avec deux critères : l ‘intérêt pour nos abonnés et le facteur économique.".

beIN Sports
Alors que l’on connait le prix de l’abonnement à RMC Sport, la perte de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa à la rentrée et d’une partie de la Ligue à la rentrée 2020, quel avenir pour beIN Sports ? Et pour quels tarifs ?

A noter que la chaine va continuer à diffuser le Liga espagnole, le Calcio italien et la Bundesliga allemande et la SuperLig turque et que les droits actuels de la Ligue 1 courent encore pour 2 saisons.

Pour 320 millions contre 186,5 millions dans le contrat actuel. Sur les futurs droits, beIN Sports a acquis le lot 3, soit le match du samedi à 21h et celui du dimanche à 17h. La chaîne disposera également un magazine le samedi à 23h qui pourra exploiter les images des 2 premiers matchs du week-end diffusés sur la future chaîne Mediapro.

Surtout, la chaîne aura à sa disposition la meilleure affiche de chaque journée lors de 28 des 38 journées (les 10 gros chocs de la saison étant dans le lot 1) et le 3ème choix lors des 10 autres journées, et disposera également du 4ème choix lors de chaque journée. Globalement, c’est plutôt la qualité des affiches que la quantité, la chaine devrait pouvoir diffuser plus souvent le PSG qu'actuellement.

Pour beIN Sports, financièrement le saut est important avec 134 millions à débourser en plus, mais beIN Sports n’aura plus à payer pour la Ligue des Champions et la Ligue Europa, soit une économie de 90 + 20 millions par an. Pour rappel, lors de l’appel d’offre, beIN Sports serait monté jusqu’à 300 millions pour conserver les deux épreuves. Mais combien beIN Sports peut-il perdre d’abonnés ?

Au total depuis son lancement depuis 2012, le Qatar a injecté 1,4 milliards d’euros dans le bouquet de chaines qui compte plus de 3,5 millions de clients. Entre 2012 et 2015, beIN Sports a cumulé une perte de 1 milliard, il s’agit donc aussi de ne pas perdre trop d’argent.
- @hammett_92

Avatar du membre
Esteban
Team GC
Messages : 5859
Enregistré le : mer. 18 janv. 2006, 23:18
Localisation : Paris 1S

Message par Esteban » mar. 25 sept. 2018, 14:06

J'imagine que SFR a encore un potentiel en migrant ses abonnés ADSL en FTTx...
Image

Avatar du membre
Esteban
Team GC
Messages : 5859
Enregistré le : mer. 18 janv. 2006, 23:18
Localisation : Paris 1S

Message par Esteban » mar. 25 sept. 2018, 17:00

Pas mal de gens ne veulent pas migrer car il faut faire intervenir un technicien, fibrer ou câbler l'appartement...

Et changer de matériel, d'offre... Quand on sait commence ça se passe avec SFR, généralement on évite toute modification d'offre :P
Image

Avatar du membre
Esteban
Team GC
Messages : 5859
Enregistré le : mer. 18 janv. 2006, 23:18
Localisation : Paris 1S

Message par Esteban » mar. 25 sept. 2018, 17:21

Hahahah c’est ça.

Mais quand je vois qu’on déploie à tout va la fibre là ou les débits sont déjà bons, je me dis que l’adsl a encore une espérance de vie considérable dans les zones rurales...
Image

hammett
Messages : 1413
Enregistré le : ven. 28 févr. 2014, 16:56

Message par hammett » mer. 26 sept. 2018, 07:01

Après la publication des résultats à fin juin 2018, voici un récapitulatif sur quelques données générales publiées par Bouygues Telecom et Free. Quel est le troisième opérateur ? Sur ce début d’année 2018, la tendance de l’année 2017 se confirme : Bouygues Telecom a repris des couleurs tant commercialement que financièrement, alors que c'est un peu plus dur commercialement pour Free.

Image

Mobile & Fixe
Sur le mobile, Bouygues est devant pour 1,663 million de clients et son écart s’accroit tranquillement avec le m2m. Sur les forfaits mobiles (avec le m2m), Bouygues est repassé devant. En ne prenant en compte que le segment Grand Public, le match est plié depuis longtemps en faveur de Free. Sur le fixe et trimestre après trimestre, Bouygues réduit son écart.

Finance
Comme Free a perdu essentiellement des petits forfaits, ses résultats s’améliorent. Sur le chiffre d’affaire Free est devant pour 321 millions alors que fin décembre, Bouygues Telecom était devant pour 99 millions.
Fin 2016, Bouygues était devant pour 39 millions, fin 2015, Bouygues était devant pour 91 millions, alors que l’avance était de 270 millions à fin 2014 pour Bouygues et de 900 millions à fin 2013.
Les clients de Free rapportent plus que ceux de Bouygues ce qui permet à Free de présenter une meilleure rentabilité pour un résultat net 50% plus élevé.
- @hammett_92

Répondre